London 24/10/2019

Paradis Express et Stadhuis Hasselt parmi des gangnats au European Property Awards

 

La remise des prix annuels internationaux du Complexe immobilier (International Property Awards) a eu lieu le 24 octobre à Londres. Ce prix prestigieux est décerné chaque année aux entreprises qui se sont distinguées dans diverses disciplines du marché immobilier.
Fidèle à ses bonnes habitudes, Jaspers-Eyers Architects, dont les bureaux sont établis à Bruxelles, Louvain et Hasselt, a figuré parmi les gagnants cette année encore. Dans la catégorie « Public Services » le bureau a obtenu la première/deuxième place avec le projet de la maison communale d’Hasselt, résultat d’une collaboration avec UAU Collectiv et Michel Jansen Architecten.
Dans la catégorie « Mixed Use » Jaspers-Eyers a gagné le premier/deuxième prix avec le « Paradis Express » à Liège, une collaboration avec A2M et BAG.

La communication, au propre comme au figuré

Paradis Express est un ensemble de bureaux, de magasins, de logements, de services auxiliaires et parking. Le site se situe entre le centre de Liège et la gare de Calatrava et relie de la sorte deux parties de la ville qui, il y a peu encore, étaient séparées par un vide. Les cyclistes et les piétons peuvent se rendre de la gare sur l’esplanade à la tour ministérielle (projet de Jaspers-Eyers) et, de là, vers le shopping centre Médiacité, sur l’autre rive de la Meuse (projet de Jaspers-Eyers). De la sorte, un axe attrayant conduit le visiteur de la gare au centre ville.

Le projet constitue un exemple pour l’habitat, le travail et la détente modernes, en un seul lieu mais composé d’unités distinctes. Selon John Eyers, gérant : « L’ensemble des fonctions fait de Paradis Express un véritable projet contemporain, axé sur les besoins d’une ville moderne en développement. »

Ce qui frappe dans le projet, ce sont les perspectives ouvertes, les nombreux toits verts et les bâtiments ondulants, qui semblent parfois effleurer furtivement le sol pour ensuite s’élever à nouveau. Paradis Express apporte non seulement de la vie et du dynamisme, mais aussi de la verdure dans la ville et de l’harmonie sur la ligne d’horizon.

Renouvellement et rénovation pour un accessibilité maximum

La nouvelle maison communale d’Hasselt constitue un repère dans la ville, visible depuis la petite ceinture d’Hasselt. Mais il représente bien plus encore. La nouvelle construction forme non seulement un ensemble avec la place adjacente, mais aussi avec l’ancienne caserne de la gendarmerie toute proche, un bâtiment de 1879 de style néo-classique qui a subi une profonde rénovation pour ce projet. Remarquable : le nouveau bâtiment a un mur de miroirs oblique qui reflète le mouvement dans la ville et sur la place subjacente.

Aux étages du bas se trouvent les guichets des services municipaux et le CPAS. Pour une intégration maximale dans le tissu urbain, le socle est transparent et cela raconte toute l’histoire. Le principal objectif était en effet de créer l’impression d’un accueil chaleureux dans la maison du citoyen. Il y règne donc une atmosphère joviale d’ouverture et de sécurité. 

Selon Jean-Michel Jaspers, gérant : « La ville a voulu supprimer les murs entre le citoyen et les services municipaux, au propre comme au figuré. La conception a dès lors vu le jour en gardant cette accessibilité à l’esprit ».

Veuillez contacter press@jaspers-eyers.be pour toutes informations complémentaires ou pour des images en haute résolution.

Merci de mentionner les coopérations suivantes au moment de la publication 
Stadhuis Hasselt : en coopération avec UAU Collectiv & Michel Janssen Architecten

Paradis Express : en coopération avec A2M & BAG

Images © Jaspers-Eyers Architects – Photography Philippe van Gelooven

Paradis Express remporte le premier prix dans la catégorie Mixed-use Architecture

Hôtel de ville de Hasselt remporte la deuxième prix dans la catégorie Public Services Architecture